Lecture – Konbini

Konbini – Sayaka Murata

product_9782207137208_195x320

« Depuis l’enfance, Keiko Furukura a toujours été en décalage par rapport à ses camarades. A trente-six ans, elle occupe un emploi de vendeuse dans un konbini, sorte de supérette japonaise ouverte 24h/24. En poste depuis dis-huit ans, elle n’a aucune intention de quitter sa petite boutique, au grand dam de son entourage qui s’inquiète de la voir toujours célibataire et précaire à un âge où ses amies de fac ont déjà toutes fondé une famille. 

En manque de main-d’oeuvre, la supérette embauche un nouvel employé, Shihara, trente-cinq ans, lui aussi célibataire. Mais lorsqu’il apparaît qu’il n’a postulé que pour traquer une jeune femme sur laquelle il a jeté son dévolu, il est aussitôt licencié. Ces deux êtres solitaires vont alors trouver un arrangement pour le moins saugrenu mais qui leur permettra d’éviter le jugement permanent de la société. Pour combien de temps… »

Keiko est bien différente de l’image de la femme japonaise modelée par la société. Elle ne comprend pas ce monde, et ce monde ne la comprend pas. Plutôt que d’exprimer ses opinions, elle a dû, très jeune, les refouler et essayer de se fondre dans la masse en silence. C’est dans un konbini qu’elle va construire son petit univers pendant de nombreuses années. Souvent jugée par sa famille et ses amies sur sa vie professionnelle et sentimentale, elle se réfugie dans son rôle d’employée modèle. Mais son petit paradis va être chamboulé avec l’arrivée d’un nouveau collègue : Shihara. L’homme ne semble montrer aucun intérêt pour ce travail que Keiko prend très à cœur. De plus, il ne tardera pas à montrer sa vraie nature, celle d’un homme désabusé par cette société qui exige de lui d’être un homme parfaitement intégré. Certaines de ses déviances le conduiront même au licenciement. Après cet épisode, Keiko et Shihara finiront par se rapprocher d’une manière surprenante et vivre ensemble afin d’échapper aux critiques de leurs proches. Alors que les amies et la famille de Keiko semblent se réjouir de la voir enfin en couple avec un homme, la voilà harcelée de questions par ses collègues du konbini ! Oubliée la bonne employée travaillant tous les jours avec entrain et sérieux, seule la femme en couple intéresse ses pairs. Regretterait-elle son ancienne vie ?

Ce livre est un véritable coup de cœur. L’auteure met l’accent sur la pression subie par les hommes et les femmes qui ne rentreraient pas dans le moule instauré par la société nippone. Une triste réalité dépeinte avec un soupçon d’humour et un style d’écriture agréable.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s