Japan Expo 20ème Impact

Reportrice Japan Glossy

A l’occasion de la vingtième édition de Japan Expo, j’ai eu le plaisir de m’y rendre les 4 jours avec une accréditation presse. En effet, j’ai été reportrice Japan Glossy, site pour lequel j’écris des articles. J’avais déjà eu l’opportunité de réaliser deux interview en compagnie de Sidial (webmaster) en 2016, mais c’était un tout autre travail qui m’attendait cette année.

 

Avant le festival :

Je me suis rendue à Paris le 3 Juillet, la veille de l’événement. Je devais y retrouver Sidial, chez qui j’allais loger jusqu’au dimanche. En attendant qu’elle me rejoigne à Opéra, j’en ai profité pour faire un peu de shopping (Junku, Book Off et Kioko) et me reposer chez Aki Café en lisant les magazines fraîchement achetés.

A son arrivée, Sidial et moi sommes allées au nouveau Kodawari Tsukiji, un restaurant de ramen nous plongeant dans l’ambiance du fameux marché aux poissons de Tokyo (maintenant déplacé à Toyosu). J’avais déjà testé son grand frère, le Kodawari Ramen, et j’ai été ravie de découvrir les recettes à base de poisson de ce nouvel établissement. Je reviendrai plus en détail sur cette dégustation dans un futur article.

 

Au cœur du festival :

Découvrir l’envers du décor de Japan Expo a quelque chose de grisant. J’arborais mon pass presse Japan Glossy avec tant de fierté. Nous avions la chance de disposer d’une salle où les journalistes et invités se retrouvaient pour se reposer ou pour travailler. Je traversais avec bonheur la passerelle surplombant le hall d’entrée où s’agglutinaient les visiteurs et cosplayers. Au détour d’un couloir, il n’était pas rare de rencontrer un invité prestigieux. Je me suis sentie pousser des ailes.

Nous avons également retrouvé Magiiical_Kitty, une autre rédactrice du site. Toutes les trois avions des missions bien spécifiques durant le festival : mener des interviews dans des salles prévues à cet effet, faire des photos et des vidéos des stands et des spectacles,… nous pouvions soit être ensemble pour couvrir le même événement, soit chacune de notre côté pour une représentation différente. Il était primordial de connaître l’heure et la scène sur laquelle nous devions nous positionner. C’était parfois une véritable course contre la montre pour nous rendre d’une scène à une autre, mais nous avons réussi à couvrir un maximum d’animations.

 

En backstage :

Tous les jours, nous devions prendre le RER de bonne heure à l’aller, et le prendre de nouveau en début de soirée. Cela nous donnait l’occasion de débriefer sur la journée écoulée, parler des artistes rencontrés, mais surtout… de plaisanter ! Nous ne nous étions jamais retrouvées ensemble, et nous nous sommes très bien entendues. Nous riions aux éclats alors que la fatigue nous gagnait. De plus, nous nous couchions tard le temps de vider les cartes SD et brancher les batteries des appareils photos et téléphones. Nous avons très peu dormi durant ces quatre jours, mais cela en valait la peine. Nous étions toutes très motivées pour avoir le plus de contenu possible à exploiter.

66779684_10205664651172680_8386961296653811712_n

Cette Japan Expo restera longtemps gravée dans ma mémoire. C’était une expérience unique, riche en émotions et pleine de rencontres formidables. J’espère que Japan Glossy me permettra de suivre de nouveau l’événement en tant que reportrice. En attendant, il est temps de travailler sur les nombreux articles et les vidéos à venir sur le site !

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s