Rencontre à Kyoto

Chacun de mes voyages au Japon me réserve de belles surprises. Lors de mon dernier séjour en Octobre 2019, une simple promenade nocturne à Kyoto s’est transformée en une incroyable rencontre. 

Ce jour-là nous revenions de Osaka, et j’avais encore de l’énergie à revendre. Alors que mes parents se reposaient dans la maison de location, mon mari et moi sommes partis en vadrouille. J’avais décidé de me changer, et avait troqué ma tenue de jour contre un kimono et une paire de converse. Nous sommes allés à la pagode de Yasaka en bus, puis nous avons rebroussé chemin en longeant la rivière Kamo à pied. La soirée était déjà bien avancée, et nous n’avions pas encore dîné. J’étais un peu frustrée de ne pas avoir pu manger d’okonomiyaki à Osaka (l’okonomiyaki est une spécialité de cette ville), et j’avais repéré un restaurant sur le chemin de la maison quelques temps auparavant.

IMG_E0497

Nous avons passé les portes coulissantes du Kyo Chabana. Au comptoir, en face des plaques chauffantes, quelques japonais et trois touristes étaient déjà attablés. Le patron était un homme très accueillant qui avait appris quelques mots d’anglais afin de mieux connaître sa clientèle étrangère. Comme je passais la commande en japonais, notre voisine a commencé à s’intéresser à nous. Je lui répondais en japonais comme je le pouvais, et elle essayait de parler anglais quand c’était trop compliqué pour moi. Alors que nous trinquions avec les clients et le patron, notre joyeuse voisine et l’homme assis à ses côtés se sont intéressés au kimono que je portais. Après l’avoir inspecté, elle m’explique le plus naturellement que l’homme à sa droite est… designer de kimono !

img07

 

Je n’en revenais pas! Quelles étaient mes chances pour qu’une telle rencontre ait lieu dans ces conditions?! L’homme (Aono Yasuo) était amusé par ma réaction, et s’empressa de me montrer son travail sur son téléphone portable. Nous avons continué à parlé de kimono et de la manière dont je les porte en France. Il était même surpris par ma collection de haori (veste que l’on porte au-dessus du kimono) que je porte tous les jours par beau temps. Après nous avoir interrogé sur notre programme du lendemain, il nous invita à passer à son atelier au soir. Nous avons trinqué une dernière fois, et nous nous sommes séparés en lançant « また明日 » (mata ashita) – à demain.

IMG_0509

Revenus de Nara avec un omiyage (souvenir de voyage – souvent des pâtisseries locales), nous nous sommes rendus à l’atelier où Aono Yasuo travaillait. Il y était resté exceptionnellement plus tard afin de nous accueillir. Un large sourire s’était affiché sur ses lèvres lorsqu’il nous aperçut derrière la porte. Après nous être déchaussés, nous sommes entrés dans la pièce tout en longueur où étaient entreposés des cartons, et de larges bandes de soies peintes étaient suspendues. Il prit beaucoup de soin à nous expliquer son processus de création en mimant les gestes. Il nous montra un book avec les photos des défilés auxquels il avait participé, et des obiage (bande de tissu que l’on noue au-dessus du obi) qu’il avait créé plus tôt. Nous sommes restés une trentaines de minutes, puis nous avons pris congés pour laisser notre hôte poursuivre son travail.

Cette rencontre est l’une des plus belles et des plus surprenantes que j’ai pu faire. Que je décide de me changer pour mettre un kimono, que je choisisse ce restaurant,… le destin a décidément bien fait les choses!

Si vous souhaitez découvrir le travail d’Aono Yasuo, visitez son site officiel!

 


Une réflexion sur “Rencontre à Kyoto

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s